James Gray (face A)

RRMAG14

James Gray et Carrie Fisher

Sortie en mars 2017.
Nous ne pouvions nous décider, nous avons donc 2 couvertures pour un seul numéro : Face A c'est James Gray, l’immense réalisateur américain et Face B hommage à une éternelle princesse, Carrie Fischer.

Plus de détails

Nouveau

12,50 €

TTC

Sortie prévue le 8 mars 2017. Toute commande incluant le magazine 14 "James Gray et Carrie Fisher" sera bloquée jusqu'à disponibilité de ce dernier.

--

Nous ne pouvions nous décider, nous avons donc 2 couvertures pour un seul numéro.

Face A, c’est James Gray, l’immense réalisateur américain de « La nuit nous appartient » ou encore « Two Lovers", qui nous fait l’honneur de sa présence. Avec la sortie de son dernier film « The lost city of Z » en mars prochain, James Gray enfonce encore un peu plus le clou d’une filmographie parfaite et exemplaire, intime et universelle, comme celles des plus grands. Nous revenons donc sur les chefs-d'oeuvre du réalisateur new-yorkais, un numéro noir comme la nuit. Avec à la clé une belle surprise…

Face B, hommage à une éternelle princesse. Carrie Fischer est partie, et avec elle c’est tout un pan de notre imaginaire qui se fait la malle. Retour en photo sur l’une des carrières les plus singulières d’Hollywood, texte hommage, déclaration d’amour, pour lui dire au revoir une dernière fois… Nous consacrons donc plusieurs pages à cette actrice iconoclaste bien trop grande pour un seul costume, quand bien même fût-il celui d’une princesse.

Et puis en vrac une interview du génial Michael Keaton, et de la team derrière le film American Honey, un hommage au bon gros John Candy, le ratage Lee Tamahori, et une analyse par le menu du Big Kahuna Burger de Quentin Tarantino…

Ce numéro 14 vous appartient.

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

OTOMO N°1

A l’instar de Rockyrama, Otomo va s’attacher à entrer dans les entrailles de ce qui a construit d’hier à aujourd’hui la culture pop nippone.

* Champs requis

Cookie text goes here. Duis sed eros tincidunt, scelerisque lacus quis, facilisis lectus. Ut auctor orci leo, id faucibus magna eleifend a. Ut quis ex sem.